DOSSIER

Ligne Nouvelle Provence-Alpes-Côte d'Azur

Entre le 17 juin et le 15 octobre 2019, les aménagements des phases 1 et 2 de la Ligne Nouvelle Provence-Alpes-Côte d'Azur furent l’objet d'une concertation avec le public du territoire.

Le point de vue de Carqueiranne Environnement

Depuis 2018 le projet de construire une LGV en PACA est enterré, et pour longtemps, vu le coût de ce projet devenu pharaonique par l’accumulation des exigences délirantes de chacun (tunnel pour franchir les vignobles, gare TGV souterraine sous la gare de Toulon…Entre autres.

- Une nouvelle ligne à grande vitesse LGV, serait surtout intéressante pour Nice. Ce n'est pas très grave pour Toulon. Gagner moins de 30 minutes sur les 4 h 30 de Toulon-Paris n’est pas un progrès décisif car on ne prend pas le TGV tous les jours.

- Améliorer la ligne TER Marseille-Toulon est intéressant pour le quotidien. C’est l’alternative qui a été annoncée officiellement.

> La concertation en cours visait à :

1- Améliorer en plusieurs points la ligne Marseille-Toulon pour réduire le temps de parcours sur cette liaison très utilisée par les Toulonnais

2- Permettre une meilleure desserte interne de la Métropole de Toulon avec une navette tous les ¼ d’heure entre Hyères et La Seyne ,et de nouveaux points de desserte tel que l’Hôpital Ste-Musse

3- Augmenter ainsi la fréquence des TER sur Toulon

4- Améliorer la circulation des TGV, mais ce n’est pas le but premier.

> La concertation a été positive pour notre secteur à l’Est de Toulon (cf . Intérêts) :

- la gare de La Pauline,

- le « saut de mouton » à la Pauline pour supprimer le croisement à niveau du TER avec le TGV,

- la gare multimodale à Hyères réunissant la gare TER /TGV avec un plus grand parking et une gare routière centrale.

> Par contre il n’y a pas de consensus à l’OUEST de Toulon pour :

- l’implantation d’une nouvelle gare (entre Ollioules, La Seyne et autres…)

- l’itinéraire de la « navette ».

Certains voulant la prolonger jusqu’à Bandol ou même La Ciotat ce qui est stupide, l'important étant de desservir la concentration urbaine de La Seyne, deuxième ville du Var, et de résoudre la saturation routière à l’entrée Ouest de Toulon en réduisant le trafic automobile.

Le risque réel s’il n’y a pas de consensus

La SNCF ou l’ETAT peuvent prendre prétexte pour reporter le projet sine die.

Contribution de Carqueiranne Environnement sur le projet LNPACA

> Pour l’EST de Toulon nous sommes d’accord avec les orientations qui résultent de la concertation.

- Nous insistons toutefois sur la nécessité de réaliser l’échange multimodal prévu à la gare de Hyères (TER/TGV + CARS
+ Grands parkings voitures et 2 roues) comme une priorité.

- Bien que la gare de la Pauline soit proche, la réouverture de la gare de La Farlède (avec un parking conséquent) est une nécessité pour les usagers quotidiens qui habitent cette ville et les environs. Gain de temps, réduction du trafic voitures et moindre encombrement du parking de La Pauline.

> Pour l’OUEST nous sommes d’accord avec la position partagée in-fine par les Maires de La Seyne et d’Ollioules pour une Gare aux PLAYES et une troisième voie entre Ollioules et Saint-Cyr-sur Mer supprimant l’interférence entre TER et TGV.

Tous ces aménagements du transport ferroviaire ne trouveront leur efficacité que si la desserte des gares est assuré correctement (desserte facile et rapide).

S’agissant de réduire sensiblement le trafic et la pollution des automobiles, ces accès doivent être assurés par des transports en commun performants (en sites propres autant que possible) utilisant l’énergie électrique.

Ils doivent comporter également un réseau de voies cyclables et des parcs à vélos sécurisés.

Les différents modes de transports en commun et de stationnement doivent faire l’objet d’une tarification simplifiée, très incitative et globale pour l’ensemble de la Métropole toulonnaise.

Pour satisfaire ces objectifs et parvenir à une réelle amélioration des déplacements dans la Métropole la coordination de ces projets devrait aboutir à un projet global finalisé conjointement par la SNCF, la Métropole TPM et la Région SUD en y associant le Département pour ce qui concerne les transports en commun routiers.

Pour le Conseil d’Administration : Gérard COLLET et Michel MERMET, le 18 octobre 2019

Maison des Associations

Chemin du Petit Lac

83320 Carqueiranne

Suivez-nous sur Facebook !
  • Facebook - Black Circle
Contactez-nous !

carqueiranne.environnement@gmail.com

​​​

© 2018 Caroline Serra