top of page
  • Photo du rédacteurAdmin

Les mots d'un Spirulinier dans la tempête agricole



Bonjour à toutes et tous,


Cette lettre d’information a pour but de vous sensibiliser à certaines problématiques qui nous concernent et dont vous entendez parler dans les médias.


Aujourd’hui, la filière spiruline paysanne française représente environ 250 petites fermes réparties sur le territoire national. En 2005, quand j’ai commencé cette activité il y en avait seulement … 4 ! Soit une croissance de + 6 250 %. 

Dans le même temps le nombre d’agriculteurs français a diminué de – 40 % (- 300 000 agriculteurs en 20 ans).

C’est donc un développement phénoménal et c’est grâce à vous, nos consommateurs de spiruline qui êtes plus d’un million en France à consommer régulièrement notre petite algue spiralée.

Mais, aujourd’hui, notre existence est menacée !


Nous faisons face à une concurrence déloyale due à : 

• Des contrats de libre échange qui permettent l’entrée de spiruline étrangère produite à bas coût social sans aucune visibilité sur les pratiques et cahiers des charges,

• L’absence de taxes à l’importation pour des produits issus de Chine, d’Inde ou des USA, 

• Des appellations bio sans aucune logique pour la qualité,

• Un impact carbone non pris en compte,

• Un étiquetage trompeur pour les consommateurs quand le simple fait de coller l’étiquette sur les sachets permet d’indiquer « Fabriqué en France » !


Et pourtant, les Spiruliniers français sont une source de création d’emploi et d’activité économique durable et respectueuse de l’environnement :

• Nous produisons l’aliment le plus nutritif et le plus bénéfique pour les humains, 

• Nous consommons très peu de surface agricole (moins d’un hectare par ferme), 

• Nous consommons très peu d’eau,

• Nous n’utilisons jamais le moindre pesticide, phytosanitaire, antibiotique.

• Nous n’utiliserons jamais d’OGM,

• Nous ne consommons pas de Gazole,

• Nous consommons très peu d’énergie,

• Nous ne bénéficions d’aucune subvention française ou européenne financées par les contribuables.


Mais comme nous n’avons pas de tracteur pour bloquer les routes… personne ne nous écoute !

A part vous… car aujourd’hui ce sont nos clients qui nous font vivre en achetant notre spiruline, ce sont nos clients qui font la publicité de notre spiruline en parlant à leur entourage.

Pour cela nous voulons vous dire merci et vous rappeler que nous ne pouvons compter que sur vous pour assurer notre avenir.

De notre côté nous nous engageons à fournir tous les efforts pour vous garantir une spiruline de haute qualité avec le meilleur rapport qualité/prix.


0,5 euros par jour, c’est le coût de revient d’une consommation régulière de notre Spiruline de Provence.


Jean-Bernard SIMIAN



6 vues0 commentaire

Komentáře


bottom of page